Jeune salope désire se faire baiser histoire porno

Elle se tient tranquillement à l’entrée de la porte, vêtue de sa « petite » robe noire sans rien en dessous et les cheveux baissés. Il ne lui faudra pas longtemps pour la remarquer. Il saisit immédiatement l’appareil et commence à prendre des photos. Elle est canon, elle le sait, et elle en profite. En se rapprochant du lit, elle pose, et il tire loin. Elle rampe sur le lit, lentement, comme si elle allait bondir, mais elle ne le fait pas. Pas encore. Pas encore.

Une fois qu’elle est assez sur le lit, elle bouge et s’assoit sur ses genoux. Tirer l’ourlet vers le haut pouce par pouce si lentement pour qu’il puisse voir sa peau venir à la vue. Bientôt, elle s’habille et se met sur la tête. La première partie du corps avec laquelle elle entre en contact sont ses seins, elle aime ses seins, elle aime jouer avec eux. Serrer, frotter, caresser et rouler ses mamelons avec son pointeur et son pouce. Ça le rend fou. Il grandit presque instantanément, voulant déjà la baiser, mais elle ne le laisse pas faire…. Pas encore. Pas encore.

Allongée sur le lit, la tête sur l’oreiller, elle écarte les jambes et continue à jouer avec ses seins et ses mamelons avant de bouger sa main droite le long de son ventre et de sa chatte. Elle commence par frotter lentement son clitoris qui devient vite dur et rapide. Sa main gauche ne quitte jamais son sein. Elle arrête de jouer avec son clito pour enfoncer son majeur dans sa chatte. Entrer et sortir quelques fois avant de sortir pour se lécher le doigt. Mmm, elle a bon goût ! Ça le rend encore plus fou. Mais elle ne le laisse pas la baiser. Elle s’amuse beaucoup trop avec ça. Il n’arrête jamais de prendre des photos, ce qui est bien.

Là, elle se dit qu’elle a bien fait d’accepter cette rencontre. Au début, elle hésitait, mais toutes ses copines lui disent qu’il faut accepter de baiser avec un amant de passage dans la vie. C’est naturel, c’est si bon, c’est interdit et tellement excitant. Elle a accepté, et se retrouve maintenant devant un amant photographe pour quelques photos sexe mais elle sait qu’elle va baiser et peut être même se faire enculer. Elle prend la décision de ne rien refuser pendant cette rencontre libertine et compte bien recommencer si elle arrive à jouir fort et plusieurs fois.

Elle adore se faire prendre en photo, c’est une pute photographe. Elle arrête de jouer avec sa poitrine et sa chatte pour se retourner sur ses mains et ses genoux. Il aime son cul ! Elle déplace sa main droite sous son dos jusqu’à son clito, où elle se frotte furieusement, et peu de temps après, elle éjacule…. à fond! Il en a assez, il arrête de prendre des photos pour l’instant, il se déplace derrière elle, il lui enfonce sa bite dure grossièrement en elle, ce qui l’oblige à pleurer. Elle est trop mouillée pour que ça fasse mal, mais c’était dur quand même.

Déplaçant sa main de dessous elle, elle l’accueille en se rapprochant de lui, mais avec ses jambes écartées autant qu’elle le peut. Ses bras sont placés de chaque côté d’elle pendant qu’elle le baise en retour. Plus fort, plus fort, plus fort. Plus vite, plus vite, plus vite ! Elle grince, baise, gémit, gémit, gémit et grogne pendant qu’il pompe, la forçant à monter et descendre. De haut en bas. Ils adorent ça !

Elle se couche complètement à plat sur le ventre, les bras à côté d’elle, elle bouge pour qu’elle puisse enrouler ses jambes autour du sien, en se redressant. Il en profite au maximum, saisissant ses hanches et la baisant aussi fort et aussi vite qu’humainement possible. Il se met à grogner, il est tout près. Il pompe dur, dur, dur, et encore plus dur encore, il éjacule profondément à l’intérieur d’elle. Respirant fort, elle a été étouffée pour la plupart par ses cheveux. Il s’éloigne d’elle et s’allonge à côté d’elle.

« Ouah ! Putain de merde ! » dit-il.

En se retournant sur son dos, elle dit : « Oui. »

C’est un morceau insatiable, mais elle lui laisse sa chance et après qu’il a mangé, elle l’attaque pratiquement à nouveau. Tendre la main et caresser sa bite jusqu’à ce qu’il durcisse à nouveau. Elle grimpe sur lui, se frotte lentement contre lui, le faisant mouiller avec leurs jus combinés d’antan avant de glisser douloureusement sur sa bite, presque douloureusement. Les deux gémissant, elle place ses mains sur sa poitrine et commence à bouger lentement d’abord, puis plus vite et plus fort. En tournant ses hanches de temps en temps, il aime ça et elle vise à plaire et à satisfaire les deux.

Bougeant de telle sorte que ses seins sont suspendus à son visage, ce qui est une invitation qu’il accepte volontiers. Il les serre l’une contre l’autre, mettant les deux mamelons dans sa bouche, suçant fort. Elle halète, mais elle n’arrête jamais de bouger. JAMAIS ! Elle se penche encore plus vers le bas, forçant ses mamelons dans sa bouche encore plus et l’étouffant presque avec ses seins. N’y restant pas longtemps, elle se lève sur ses bras et ses mains, et le baise très fort. Plus fort, plus fort. Aussi vite et aussi vite que possible. Son clitoris se frotte bien contre lui, mais elle en profite trop pour jouir, alors elle en ralentit un peu.

Au bout d’un moment, son clito se frotte encore contre lui, elle n’a d’autre choix que d’écouter les désirs et les besoins de son corps. Et, il veut et a besoin de jouir, elle lâche prise et elle ne se contente pas de jouir partout sur lui, elle gicle aussi. Il est ravi et ça le pousse à bout, lui saisissant les hanches, la forçant à s’allonger sur sa bite, il crie fort. Elle adore ça ! Lentement jusqu’à l’arrêt, elle l’embrasse, se repose un moment avant de s’éloigner de lui.

Allongée, sa respiration revient à la normale, et elle s’endort vite.

 

Jeune salope désire se faire baiser histoire porno